Horoscope Scorpion

Scorpion

Première quinzaine : Vous allez, durant cette période, vous trouver en excellente position en ce qui concerne votre vie amoureuse. Cela vous redonnera des ailes, et vous risquez bien de butiner de fleur en fleur, sans même vous en rendre compte. Méfiez-vous de tout ce qui brille et ne lâchez surtout pas la proie pour l’ombre, même si l’on vous fait des promesses mirobolantes. Demeurez sur une prudente réserve malgré les bonnes paroles qui vous seront prodiguées.

Seconde quinzaine : Le climat amoureux sera assez bon dans son ensemble. Mais vous devrez observer certaines règles de tolérance et de compréhension mutuelle. Que vous soyez marié ou non, votre partenaire ou conjoint aura le plus grand besoin d’attention et de tendresse, et c’est à vous qu’il appartiendra de faire les premiers pas. Pour certains célibataires, une récente rencontre subira quelques complications, par des retards, des manques de coordination ou des coups de téléphone ratés.

Première quinzaine : Cela ne va pas vous plaire, mais vous serez obligé cette fois de renoncer à certaines fantaisies coûteuses. Mieux vaudra placer votre argent que le dépenser en gadgets très vite inutiles.

Seconde quinzaine : Il y aura un certain dynamisme dans la circulation de l’argent : vous en toucherez et en donnerez. Vous dépenserez peut-être plus pour autrui que pour vous-même, mais cela vous fera plaisir. Très nette chance en argent et aux jeux de hasard ; n’oubliez pas de consulter votre nombre de chance.

Première quinzaine : Vos projets commenceront à prendre forme. Vous vous consacrerez principalement à leur exécution et vous obtiendrez bientôt des résultats concrets.

Seconde quinzaine : Vous serez en mesure d’avoir de la poigne et même le sens du commandement. Voilà qui vous permettra de jouer un rôle de tout premier plan au sein de votre équipe de travail. Mais votre charisme et votre succès ne manqueront pas de provoquer des jalousies. Ne faites rien qui puisse être interprété comme une provocation de votre part.

Conseils
Cherchez à connaître vos propres possibilités et vos propres limites. Sans cela, vous risquez de faire montre d’entêtement absurde au lieu de ténacité constructive. Rappelez-vous que “l’obstination et ardeur d’opinion est la plus sûre preuve de bêtise” (Montaigne). N’avez-vous pas tendance depuis quelque temps à vous accrocher à vos malheurs, réels ou imaginaires, comme à une bouée de sauvetage ? Si oui, alors vous faites partie des malheureux qu’on pourrait qualifier de “professionnels”. Sachez que ce qui vous manque le plus en ce moment, c’est le désir sincère d’être heureux. Bien sûr, vous protesterez avec véhémence de votre bonne foi, mais en réalité “le tort commun des malheureux est de ne jamais croire à ce qui leur est favorable” (Sénèque) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *